BAISER MORTEL

BAISER MORTEL

Né d'une obsession pour les comédies musicales et la fausse banalité
dont elles témoignent, “Baiser Mortel” a été imaginée comme une fiction
sonore par le producteur de musique électronique Low Jack et la
rappeuse et compositrice Lala &ce

Baiser Mortel est une création originale mêlant ballet, folklores urbains et
sound-art. Elle s’inspire des formats de la comédie musicale, de la danse
théâtrale et du soap opera. Le film Death Takes a Holiday (1934) de
Mitchell Leisen, dans lequel la Mort décide de passer trois jours chez les
vivants, a nourri l’écriture du spectacle Baiser Mortel. Lala &ce incarne La
Mort, personnage principal, que le spectateur suit dans ses récits spirituels
et amoureux, entre aventures et rivalités, désir et rejet.

Les barrières entre les disciplines sont franchies, le langage est crypté, la
musique est continue, faite d'échos et de sons lointains, bruts et déformés.
Les personnages "cherchent tous quelque chose", mais ils restent
finalement des satellites tournant autour de la Mort, qui évolue à leur
contact. La Mort ne délivre pas son baiser, au contraire, elle le reçoit.